Pourquoi Dieu laisse-t-il le mal arriver?

7.9 MTM Advertisements:

Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai aimé Jésus. J'ai cru que Dieu était bon et qu'il était souverain. Du placement des atomes à l'orbite des étoiles, je sais que Dieu contrôle tout. Cependant, en tant que personne qui a enduré la maltraitance d’enfants, la violence domestique, les abus sexuels, le harcèlement criminel et la calomnie, je me suis aussi demandé: «Si Dieu est bon et s’il contrôle, alors pourquoi Dieu laisse-t-il le mal se produire? »

Ironiquement, j’en suis venu à la conclusion que c’est précisément parce que Dieu est bon, patient et souverain. Cela peut sembler arriéré, mais laissez-moi vous expliquer.

En pratique, Dieu crée la vie

Pensez à votre généalogie; tous les millions de personnes – bonnes et mauvaises – qui ont abouti à vous. Vous et moi descendons des malfaiteurs; voleurs, meurtriers, violeurs, trafiquants de drogue, trafiquants d’êtres humains et menteurs. Si Dieu avait immédiatement jugé les péchés de ces personnes ou les avait effacées de son existence, vous et moi n'existerions pas.

Avant que mes parents ne me conçoivent, mon père était déjà ce qu'il est aujourd'hui. Il a abusé de ma mère. Et je me souviens qu'il plaisantait sur des choses cruelles ou violentes qu'il avait faites pendant son adolescence ou ses années d'études. Cependant, si ma mère ne l'avait jamais aimé, ils ne m'auraient jamais eu. Je n'existerais pas. Mes enfants n'existeraient pas.

Cependant, avant que le temps ne soit mis en mouvement, avant que les fondements de la terre ne soient posés, Dieu nous a aimés. Il m'a aimé. Il a aimé mes enfants. Et il t'aimait. Il savait que beaucoup de mal se produirait avant toi et moi. Il ressemblait beaucoup à une femme qui sait qu'elle doit endurer les agonies de la grossesse et du travail avant de pouvoir tenir son beau bébé.

«Il nous a choisis avant la création du monde pour être saint et irréprochable à ses yeux. Dans l'amour, il nous a prédestinés à être adoptés comme fils par Jésus-Christ, conformément à ses plaisirs et à sa volonté. « – Ephésiens 1: 4-5

Bibliquement parlant, les Ecritures montrent la victoire en présence du mal

Mais il ne suffit pas de dire: «Concrètement, c’est la raison pour laquelle Dieu a laissé le mal arriver». Nous devons regarder à la parole de Dieu. Nous devons trouver des exemples bibliques. Donc, voici quelques histoires que j'ai trouvées éclairantes.

Esther réussit

Sélectionnée pour sa beauté et son attrait sexuel, Esther fut intégrée dans le harem d'un roi étranger. Elle ne voulait pas y aller, mais elle n’avait pas le choix. Objectivée, sexualisée et extraite de chez elle, Esther fut présentée au roi.

Mais le roi en vint à aimer et à respecter Esther. Et parce qu'Esther s'est retrouvée dans cette situation, elle a pu sauver son peuple, les Israélites, du génocide.

Malgré les péchés de la misogynie, du racisme et de la convoitise, Dieu a tout concouru pour le bien.

Joseph surmonte

Adolescent, Joseph a été battu et vendu comme esclave par ses propres frères. Il a été harcelé sexuellement par la femme de son maître, qui l’a faussement accusé de l'avoir violée.

En prison, la parole révélant les capacités prophétiques de Joseph parvint aux oreilles de Pharaon lui-même. Tellement impressionné par le caractère de Joseph, il a confié à Joseph la responsabilité de toute sa maison. Comme Joseph l'avait prédit, lorsque la famine a balayé le pays, il était en mesure de fournir de la nourriture à tous ceux qui en avaient besoin.

Malgré la violence domestique, le trafic d'êtres humains et les abus sexuels, Dieu a tout concouru pour le bien.

Jésus réconcilie

Mais Dieu ne se détend pas au Ciel, faisant le mal pour le bien à distance de sécurité, n'est-ce pas? Au contraire, il descend dans la douleur et la souffrance avec nous. Il est devenu humain – Jésus-Christ – et a enduré calomnie, moquerie, trahison, abandon, torture et même meurtre, afin que vous et moi puissions être réconciliés avec Dieu.

Jésus est mort pour payer la pénalité pour nos péchés – un prix trop lourd à supporter pour vous et moi – afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle au Ciel.

Dieu ne cause pas, ne planifie pas et ne désire pas le mal

Mais Dieu donne le libre arbitre à l'homme. Nous pouvons choisir de l'aimer ou de ne pas l'aimer. Ceux qui choisissent de l'aimer grandissent dans la bonté. Ceux qui choisissent de le haïr grandissent dans le mal. Dans sa souveraineté, Dieu fait se retourner les mauvaises actions des méchants, travaillant ensemble pour le bien. Peut-être pas aujourd'hui. Peut-être pas demain. Mais finalement, il le fera.

Vous avez probablement remarqué que parce que vous avez souffert, vous êtes mieux armé pour comprendre, aider et sympathiser avec ceux qui souffrent. Comme Joseph, vous et moi pouvons peut-être maintenant dire à nos agresseurs: «Vous vouliez me faire du mal, mais Dieu l'a voulu pour le bien, pour accomplir ce qui est en train d'être fait, sauver de nombreuses vies.» Genèse 50:20. Certes, Jésus lui-même peut dire qu'il a souffert de la part de personnes perverses pour accomplir ce qui se fait encore actuellement; la sauvegarde de nombreuses âmes.

L'enfer existe

Bien que la miséricorde et l’amour de Dieu soient plus vastes et plus puissants que n’importe quel océan, Dieu ne laisse pas passer le mal pour le mal. Nos ancêtres pervers n’ont pas échappé à la justice. S'ils se sont repentis, ils sont au ciel, parce que Jésus a été puni. Mais s’ils ne se sont pas repentis, ils sont en enfer, car Dieu est saint et juste.

Dieu voit tout. Il n’ya pas de péché, aussi petit ou secret soit-il, qui échappe à sa connaissance. Il n'y a pas de délai de prescription dans sa salle d'audience. Si nous avons été lésés, nous verrons la justice. Nous allons nous sentir fermés. Tout se passera bien au Ciel.

Grâce à la miséricorde de Dieu, il a reporté sa justice à l’au-delà, afin que de nombreuses personnes – y compris vous et moi – puissent naître, vivre et chercher son visage. Et quand nous mourons, du point de vue de Dieu, nous ne cessons d’exister. Nous ne passons pas à un nouvel avion étrange. Nous rentrons à la maison.

«En un éclair, en un clin d'œil… les morts seront ressuscités et nous changerons… Alors le dicton écrit deviendra réalité:« La mort a été engloutie par la victoire. »Où, ô mort est votre victoire? O mort, où est ton aiguillon? '”- 1 Corinthiens 15:52–55


photo de Jennifer GreenbergJennifer Greenberg a été maltraité par son père va église. Pourtant, elle est toujours chrétienne. Dans son livre courageux et convaincant, Pas abandonné, elle réfléchit sur la manière dont Dieu a apporté la vie et l’espoir dans les situations les plus sombres. Jenn montre comment l'évangile permet aux survivants de régler des problèmes de culpabilité, de pardon, d'amour et de valeur. Et elle met au défi les dirigeants d'église de protéger les personnes vulnérables parmi leurs congrégations. Ses réflexions offrent des vérités bibliques et un espoir évangélique qui peuvent aider les survivants d'abus ainsi que ceux qui marchent à leurs côtés.

Crédit photo: © GettyImages

Siga este enlace para la fuente del contenido y las imágenes. Todos los derechos están reservados por los propietarios. Para cualquier cambio o reproducción de este contenido, por favor, póngase en contacto con los propietarios de este artículo aquí.

9.2 AAP MTM Advertisements:

Natalia Camp

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Laisser un commentaire